Suivez au fil des saisons la vie à la Ferme des Escargots du Loir.
Certifiés Agriculture Biologique et situés à 10 minutes de Vendôme sur la commune de Mazangé dans le Loir-et-Cher, nous élevons
en plein-air nos escargots, proposons des visites, des dégustations et la vente à la ferme de produits cuisinés à base d'escargots.
Retrouvez-nous aussi sur les marchés de la région, en AMAP et lors de manifestations ponctuelles !

Ramassage

Aujourd'hui, jour de pluie intense, j'en profite pour faire "du bureau" et mettre à jour le blog avec des nouvelles fraîches.

L'automne arrive ! Et avec lui les nuits qui deviennent fraîches pour mes petits protégés. Il est donc temps de penser à les ramasser pour les mettre à l'abri du froid.

En effet, les Gros Gris, espèce que j'élève, sont originaires du bassin méditerranéen  Impossible pour eux de résister à des températures négatives.

Le bilan de mi-saison concernant leur croissance était un peu pessimiste mais finalement, j'ai eu une bonne nouvelle en commençant le ramassage : lorsque je faisais une pesée, je prélevais un échantillon d'escargots collés sous une dosse accessible depuis une allée de circulation. Or, les plus beaux spécimens sont pour la plupart cachés dans les herbes ou collés sous les planches inaccessibles ! Donc même si en moyenne, ils ne battent pas des records de grosseurs (comparés à ceux de mon école de formation par exemple, après 16 ans de pratique, il faut quand même le préciser), ils sont de taille tout à fait correcte. Rassurez-vous : il y aura donc de quoi satisfaire tous les gourmets, que mes escargots soient cuisinés en coquille, au court-bouillon ou en feuilletés ou champignon !







Pour les photos du ramassage, c'est par là !
Et pour les explications, c'est par ici :

Tout d'abord, il faut préparer son matériel : à partir d'une bobine de filet, j'ai déjà confectionné plus d'une centaine de sacs pour conditionner les escargots. Ensuite, il faut déposer aux abords du parc des palettes pour y stocker les planches de bois, une fois qu'on aura décollé les escargots qui étaient dessus. Une autre étape préparatoire a été aussi de préparer la salle où sont placés les escargots en hibernation. Il s'agit d'une ancienne petite étable dans lequel on a disposé les hamacs.

Ensuite, on peut passer au ramassage proprement dit : on place une à une les 800 dosses et les mangeoires sur les tréteaux et on retire délicatement et un à un les escargots collés dessous, dessus, sur les côtés. Il faut s'assurer qu'on ne prélève pas d'animaux malades ou dont la coquille est abîmée. Attention aussi aux intrus : des petits gris sauvages ont squatté le parc et ils n'ont pas leur place avec mes Gros Gris ! Les escargots sont déposés dans un filet et une fois ce filet rempli, on le ferme avec une boucle de couleur pour identifier le lot (un jour de ramassage = un lot).

Lorsque le chariot est rempli d'une cinquantaine de kg d'escargots, on descend le tout dans la grange où on va les stocker. Chaque filet est pesé puis délicatement déposé sur un hamac de séchage. Ils vont alors jeûner puis rentrer progressivement en hibernation. Des ventilateurs disposés dans la pièce permettent de diminuer l'humidité relative et la température ressenties, ceci afin d’accélérer leur endormissement.

Conformément au cahier des charges de l'agriculture biologique, ils vont y rester au minimum 5 jours. Je préfère prolonger cette phase d'hibernation un peu plus longtemps encore pour être sûre qu'ils soient endormis bien profondément au moment de la phase de transformation.

Mais ceci est une autre histoire à suivre prochainement !

Lisa

PS n°01 : et pour les photos des dernières semaines d'élevage, c'est ici que ça se passe.


PS n°02 : J'en profite pour signaler la mise en ligne de la page Agenda et l'ajout dans la page "Contact" d'un formulaire.

4 commentaires:

  1. félicitations encore pour cette belle ''récolte'' . bonne chance et bon courage pour la suite . J'aime bien ce que vous faite . c'est nickel, quoi .
    bis à vous deux marc

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lisa
    je découvre ce blog par le commentaire que tu as posté sur le journal d'une ferme en Bourgogne et en même temps l'élevage de l'escargot, même s'il y en a un dans une commune voisine. Bravo, c'est très intéressant
    Merci pour le commentaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bernard ! Et oui, parfois, les choses juste à côté de chez nous sont méconnues. Ravie de te faire découvrir un autre visage de l'Agriculture...

      Supprimer