Accéder au contenu principal

C'est l'heure ...

Début 2013 : l'heure des bilans, l'heure des voeux, l'heure des projets !

Quelle sacrée aventure entamée en 2012 : après être revenue des bancs de l'école, mon joli petit diplôme en poche, je me lance :
création de l'entreprise et lancement officiel de l'activité d'élevage d'escargots en avril. Le parc à peine terminé en mai, voici déjà les 75.000 bébés qui arrivent. Les mois d'élevage se déroulent sans gros soucis majeurs. Ça ne m'empêche pas de trembler quand j'entends les premiers orages de la saison éclater : ils sont si petits et si fragiles ...

Si petit ...
Le bilan de cette première phase qui est l'élevage est globalement positif, même si tout n'est pas parfait, loin de là ! Comme on dit, c'est le métier qui rentre. Je ferrai mieux cette année (enfin, j'espère !). 

En tout cas, 0% de pertes pendant l'élevage. Mais c'est d'autant plus de travail pour la phase qui suit : le ramassage. Le dos en prend un coup mais voilà ma "production" mise à l'abri pour l'hiver.

Débute ensuite la phase de transformation, autrement dit : la cuisine. Et je suis encore en plein dedans. C'est TRÈS TRÈS long et cela représente environ la moitié de mon temps de travail total consacré aux escargots.

2013 sera encore une année bien chargée. Au programme, à suivre au fil des mois sur ce blog :

  • La construction d'un deuxième parc pour accueillir au printemps mes 150.000 nouveaux bébés.
  • L'aménagement d'un laboratoire pour pouvoir faire la transformation des escargots sur place, à la ferme. En effet, depuis l'automne et jusqu'à la mise en service de mon-labo-rien-qu'à-moi, j'occupe celui d'un collègue, à 40 min. de route de la ferme. Quel luxe de ne plus avoir la route à faire, j'en rêve !
  • la création d'un local de stockage plus adapté que l'actuelle étable (qui deviendra le labo. C'est bon, vous suivez ?) pour y installer confortablement mes futurs petits pour l'hiver.
Enfin bref, je crois que les vacances, ça ne sera pas encore pour cette année ! Mais j'ai hâte d'attaquer tous ces chantiers.

En attendant la mise en route de tout cela, je continue mes journées au labo. Il faut gérer les imprévus et faire au mieux. En vrac, quelques "déconvenues" :

  • Mon fournisseur de beurre a gentiment augmenté ses prix de quasiment 10% seulement 2 semaines après que j'ai fixé mon tarif jusqu'en septembre 2013 (j'en profite pour vous préparer donc à une augmentation des tarifs à partir de cette date).
  • Le climat des mois passés fait que mes petits maraîchers du village d'à côté ne peuvent plus me fournir le persil et l'ail dont j'ai besoin. J'ai donc été obligée de me fournir plus loin, plus cher ...
  • Toujours avec ce climat facétieux,  les champignons poussent mal. Mon producteur de champignon peine à me fournir le calibre nécessaire. Qui plus est, il déménage tout son site de production et au mieux, je pourrai annoncer un retour de ma recette de champignons farcis vers mi-février.
  • A gérer également : l'arrêt par le fabricant de la production des petites barquettes dans lesquelles je conditionne les escargots au court-bouillon et l'Escargotine. Elles étaient parfaites : juste la bonne taille, pas de plastique superflu, optimisation idéale dans les congélateurs .... Bref, je crois qu'il faut que je fasse le deuil ;-) Je suis donc à la recherche de produits de substitution...
En conclusion, je me dis que c'était bien tranquille quand j'étais salariée ! C'est parfois dur d'être "chef d'entreprise" : il faut prendre des décisions, sans savoir vraiment si c'est la meilleure, il faut gérer le stress, la fatigue physique ... Pas évident tout ça. Mais je ne regrette rien. C'est aussi un vrai plaisir de gérer tout de A & Z, de faire ses choix en son âme et conscience, de s'accomplir dans son travail, d'être au contact de ces amateurs de bonnes choses qui viennent à ma rencontre, à la ferme, dans les AMAP ou sur les marchés. Susciter l'intérêt, la curiosité, le plaisir des papilles, c'est une belle récompense de tout ce travail.

Très belle année à vous tous !


PS : J'ai reçu cet après-midi la visite d'un journaliste. A découvrir donc prochainement, un petit reportage vidéo sur les Escargots du Loir. A eux la gloire éternelle ;-) Affaire à suivre .....

Posts les plus consultés de ce blog

Petits petits ...

Comme annoncé dans le précédent article , voici donc venu l'heure des rires et des chants d'un bilan à mi-parcours de la  saison d'élevage.  Non non : des rires, pour le moment, il n'y en a pas, des chants encore moins. En effet, je me suis longuement tâtée à vous le présenter (ce bilan) mais chose promise, chose due. Le résultat escompté n'est pas au rendez-vous pour le moment. Mais le blog est là pour vous montrer tout ce qu'il se passe à la ferme : les avancées comme les déceptions.

Tous à la Ferme !

Ce samedi, souvenez-vous , c'était opération "Ferme Ouverte". Le soleil était de la partie, le bouche à oreille et la communication autour de ce petit évènement ainsi que les flyers joints au Flash Info de Mazangé (1) , le petit bulletin d'information de ma commune, ont fait leur effet :

La nuit chez les Escargots

- "Ils dorment , comme tout le monde ? " - "Et .... nonnn !" Quand tout le monde dort, eux, passent leur nuit à festoyer sur les mangeoires. Car oui, comme les chouettes, les escargots sont des animaux nocturnes. Bien cachés dans les herbes ou sous les planches toute la journée, ils n'attendent qu'une chose :